CHANGEMENT DE NOM

Le Label d’Utilité Publique change de nom et devient le Label I.M.P.A.C.T.

Le Label dit d’Utilité Publique a déjà vu passé sept éditions depuis 2015.

Il a été renommé en  » Label I.M.P.A.C.T. » en 2021 et s’encadre désormais d’un Règlement officiel qui pérennise son existence et a été approuvé en Collège le 9 juillet 2020.

Ce Règlement a été voté au Parlement bruxellois francophone le 13 novembre 2020.

Le Label I.M.P.A.C.T. (prononcé impact) poursuit des valeurs et des objectifs clairement définis, en regard de l’Accord de Gouvernement et des politiques culturelles propres à la Commission communautaire française (COCOF).

Pourquoi changer de nom ?

L’intérêt du changement de nom découle de deux constatations.

  1. Les mots « utilité publique » sont très forts. Par conséquent, il est apparu comme excluant de ne pas accorder à certains spectacles, qui pourtant défendent des thèmes d’utilité publique. Toute une série de spectacles peuvent se revendiquer d’utilité publique et cela peut entrainer une confusion avec le nom donné aux lauréats du Label de la Cocof.
  2. Ces termes ne révèlent pas concrètement l’objet et l’action principale du Label. Celui-ci s’articule autour d’un spectacle de qualité qui défend un thème d’utilité publique et qui s’accompagne d’un projet de médiation culturelle.

Quel sens derrière ce nom ?

Le nouveau nom « I.M.P.A.C.T. » représente les valeurs majeures défendues par le Label : Inclusion, Médiation culturelle, Publics, Accessibilité, Culture et Thématique.

Ces enjeux constituent les différents axes et objectifs à construire autour d’un projet artistique. L’action du Label agit comme un vecteur d’émancipation sociale, au sein même de la vie des citoyens, dans une vraie réflexion partagée.

I.M.P.A.C.T. est donc l’acronyme de :

Inclusion culturelle

Le label veille à rendre accessible les offres culturelles. Par ailleurs, il favorise la participation à la vie culturelle. De plus, il cherche à garantir la participation culturelle, l’accès à la culture, le droit de l’exprimer, de l’interpréter.

Médiation culturelle

Le Label soutient des initiatives et démarches visant à faciliter l’accès à la culture, la rencontre avec les créateurs, l’appropriation des œuvres. La médiation culturelle cherche à décloisonner des pratiques culturelles entre catégories sociales et proposer des actions visant à établir du lien et un dialogue. Par ailleurs, le projet de médiation conçoit et met en place des animations et des ateliers, crée des outils pédagogiques et organise des rencontres.

Publics

Le Label promeut la rencontre avec les public.s par le biais d’activités directement créées autour du spectacle. Plus spécifiquement, il cherche à réunir des publics diversifiés et à les mixer. Il a pour mission de toucher plus prioritairement les populations éloignées des lieux et formes traditionnels de la culture instituée.

Accessibilité

Le Label favorise une politique d’accompagnement de la découverte culturelle. De plus, sa vocation est de permettre l’exercice du droit à la culture par tout individu. Il veille à l’accessibilité financière et spatio-temporelle mais également à l’accessibilité « morale ». On parle alors de démocratisation culturelle et de démocratie culturelle.

Culture

Le Label soutient des compagnies artistiques dans leur développement culturel. Il s’ancre dans une démarche d’éducation permanente autour d’un spectacle théâtral.

Thématique

Le Label vise à encourager la création autour d’enjeux majeurs ou d’actualités liées à la société en général et/ou à Bruxelles en particulier. Cette thématique s’exprime, notamment, via une écriture collective et/ou contemporaine par la compagnie. Mais elle se développe également par l’adaptation d’une œuvre existante. Néanmoins, l’œuvre doit être originale et engagée. Elle est identifiée comme appartenant au domaine du théâtre (Art dramatique).

 

Accessibilité