I.M.P.A.C.T.

Depuis 2015, le Label I.M.P.A.C.T. (ancien Label d’Utilité Publique) travaille à renforcer l’accès à la culture par et pour toutes et tous en attirant les publics vers la culture, en créant des moments de rencontres et en favorisant leur participation culturelle. Pour se faire, il récompense des pièces de théâtre de qualité et jouées en français à Bruxelles dont le sujet traite d’un thème d’actualité ou de société. Ces pièces doivent être accompagnées d’actions de médiation culturelle mises en œuvre par l’équipe artistique.

 

Chaque année, à la suite d’un appel à candidatures, un jury composé de professionnel·le·s se réunit pour sélectionner les deux lauréat·e·s du Label.

Historique

A la fin de sa législature, Fadila LAANAN, Ministre de la Culture à la FWB, a l’idée d’un Label. Ce Label récompenserait des projets traitant de thématiques dites « prioritaires ou urgentes ».

Finalement, c’est en tant que Ministre de la Culture pour la COCOF, qu’elle exprime la volonté de mettre en oeuvre ce Label. Elle confie cette initiative au secteur du théâtre de la Commission communautaire française.

Plus précisément

Le Label agit comme un gage de reconnaissance de la COCOF pour deux projets théâtraux qui réunissent à la fois, la qualité artistique et un projet pertinent en médiation culturelle à destination des personnes habitant sur l’ensemble du territoire de la Région bruxelloise.

Il est un excellent « outil » de sensibilisation et d’appropriation de la culture par et pour toustes. Il rencontre tant les attentes des artistes que celles du public. Il soutient des stratégies et des dispositifs qui rendent possible l’accès et la rencontre des publics francophones bruxellois avec les propositions culturelles et artistiques, sous toutes les formes possibles.

Plus concrètement

Le Label récompense des spectacles qui s’ancrent dans le domaine théâtral : artiste seul·e en scène ou distribution plus nombreuse,  interdisciplinaire.

Il favorise la médiation culturelle, soit l’accompagnement des publics autour d’une œuvre artistique par une pratique culturelle dans un souci d’épanouissement et de construction d’une citoyenneté.

De plus, sa vocation est de permettre la démocratisation et la démocratie culturelles, c’est-à-dire l’exercice du droit à la culture pour toustes les Francophones vivant à Bruxelles. Le Label veille ainsi à ce qu’iels puissent accéder facilement à la culture quelques soient leur situation socio-économique, leur lieu de vie, leur emploi du temps et leurs valeurs.

Enfin, le Label souhaite que les pièces s’adressent prioritairement aux jeunes et/ou aux personnes dites « empêchées », c’est-à-dire éloignées des lieux culturels.

Actualité

Le nouveau Ministre chargé de la Culture à la COCOF, Rudi Vervoort, défend une Culture comme vecteur d’émancipation. La démocratie culturelle participe à la construction d’une citoyenneté inclusive, large, généreuse et active. Elle permet l’exercice des droits culturels afin de défendre ses droits économiques et sociaux. Le Gouvernement 2019/2023 émet donc le souhait de renforcer l’accès à la culture.

Pour se faire, il exprime la volonté de valoriser les projets de médiation, avec une attention particulière pour la jeunesse bruxelloise. Son choix d’actions se dirige vers une pérennisation du Label d’utilité publique. Cette pérennisation est rendue possible par la prise d’un Règlement officiel et un changement de nom pour le Label.

Un site connexe de la Commission communautaire française - COCOF